Archives quotidiennes :

Tendance météo du week-end du 06/07/2019 & 07/07/2019

Un temps estival, lourd et parfois orageux se profile sur nos régions ce weekend notamment samedi…

Copyright : Association Météo Centre.

Le temps de votre week-end

  • Samedi 06 juillet 2019 :

Dans la nuit de vendredi à samedi, quelques nuages circuleront sur nos régions en donnant quelques rares ondées localisées de manière ponctuelle et très désorganisée. Certaines averses pourraient aller jusqu’à l’orage très localement (risque isolé). Samedi, le temps serait changeant et lourd en journée. Certains bourgeonnements nuageux pourraient aller jusqu’à l’orage. Tout le monde ne serait pas forcément concerné mais on surveillera un risque d’orages modérés à forts notamment au Sud de la Loire (voir bulletin).

Températures minimales : +14°C à +18°C. Températures maximales : +29°C à +34°C. Vent : faible de secteurs variables puis modéré de secteurs Ouest à Nord Ouest (hors orages). Fiabilité : moyennement bonne.

  • Dimanche 07 juillet 2019 : 

L’instabilité de la nuit de samedi à dimanche se décalerait progressivement vers l’Est / Sud Est avec un risque orageux à surveiller encore vers le Bourbonnais et Morvan. Ailleurs, le temps serait variable avec un ciel partagé entre belles éclaircies et nuages de beau temps.

Températures minimales : +12°C à +18°C du Nord au Sud. Températures maximales : +25°C à +30°C, du Nord au Sud. Vent : faible à modéré de secteurs Nord à Nord Ouest. Fiabilité : moyennement bonne.

N’hésitez pas à consulter régulièrement nos vigilances ! Pour des prévisions plus détaillées : www.meteo-centre.fr.

Bon week-end à toutes et à tous !

Bilan climatique de juin 2019 : chaud mais très contrasté !

Depuis Janvier 2018, nous envoyons à nos adhérents des bilans climatiques de chaque mois passé.

Si vous souhaitez recevoir ces bilans très détaillés de notre Réseau de Stations Météo Centre (RSMC) et réseau METAR (températures, pluviométrie, ensoleillement, et événements marquants du mois), n’hésitez pas à adhérer à l’Association Météo Centre, en cliquant ici.

Pour les non adhérents à l’association, nous proposons un simple tableau récapitulatif réactualisé chaque mois. Ce mois de juin 2019 a été plus chaud que les normes malgré une période plus fraîche en première quinzaine. Ce premier mois de l’été météorologique a été marqué par deux phénomènes remarquables : une tempête et une canicule. Les précipitations se sont montrées très hétérogènes (plutôt humide vers l’Ouest et plus sec vers l’Est). L’ensoleillement a été excédentaire.

Copyright : Association Météo Centre.

Bilan de la canicule de fin juin 2019

Un épisode de canicule d’une intensité exceptionnelle a touché une bonne partie de la France dont nos régions centrales lors de la dernière semaine de juin. De nombreux records ont été battus…

Source données : Tmax records mensuels sur les principales stations de Météo France / Infographie : Association Météo Centre.

Explications

Lors de la dernière semaine de ce mois de juin 2019, un thalweg s’est isolé en cut-off (goutte froide) au large de la péninsule ibérique, favorisant une pulsion anticyclonique sur la France (situation de blocage anticyclonique de type omega Ω). Ce type de blocage a provoqué une importante remontée d’air chaud en provenance d’Afrique du Nord vers la France.

Positionnement des centres d’action le 27 juin 2019 vers 20h (copyright : run 12z du 27 juin 2019 du modèle GFS via Météociel).

En effet, la température vers 850 hPa (soit environ 1500m d’altitude) a atteint une valeur exceptionnelle de +28°C dans le Sud du pays le jeudi 27 juin !

Températures estimées vers 1500m d’altitude le 27 juin 2019 vers 20h (copyright : run 12z du 27 juin 2019 du modèle GFS via Météociel).

Bilan sur nos régions Centre-Val de Loire et Centrales

Lundi 24 juin 2019, la chaleur s’est installée sur nos régions centrales avec souvent plus de +30°C l’après midi. (voir bilan des températures maximales du 24 juin)

Mardi 25 juin 2019, la barre des +35°C a été franchie pour la première fois de l’année 2019 sur nos contrées avec jusqu’à +35,9°C mesurés à Vichy (03) sur le réseau de Météo France. L’épisode de canicule a débuté officiellement ce jour-là en France. (voir bilan des températures maximales du 25 juin)

Mercredi 26 juin 2019, on a régulièrement relevé plus de +35°C sur nos départements avec jusqu’à +39,6°C observés à Vichy (03) sur le réseau de Météo France. Un record mensuel est d’ailleurs tombé avec +38°C à Auxerre-Perrigny (89) sur le réseau Météo France. (voir bilan des températures maximales du 26 juin)

Jeudi 27 juin 2019, la barre des +40°C a été franchie dans l’Allier avec jusqu’à +40,4°C relevés à Néris-les-Bains (03) sur l’une de nos stations du R.S.M.C. (Réseau de Stations de Météo Centre). Plusieurs records mensuels sont d’ailleurs tombés avec +38,5°C à Avord (18), +39°C à Nevers (58), +39,5°C à Bourges (18) et +39,7°C à Vichy (03) sur le réseau Météo France. (voir bilan des températures maximales du 27 juin)

La nuit de jeudi à vendredi a été très chaude avec des valeurs minimales souvent supérieures à +20°C (nuit « tropicale »). Sur notre R.S.M.C. (Réseau de Stations de Météo Centre), on a relevé pas moins de +24,2°C à Saint-Michel-en-Brenne (36) ! Sur le réseau de Météo France, on a par exemple battu un record absolu à Bourges (18) avec +23,8°C mesurés et des records mensuels à Châteauroux (36) avec +22,9°C et Avord (18) avec +21,9°C. (voir bilan des températures minimales du 28 juin)

Vendredi 28 juin 2019, la barre des +40°C a quasiment été atteinte au Sud de la Loire avec jusqu’à +39,8°C relevés à Saint-Michel-en-Brenne (36) sur l’une de nos stations du R.S.M.C. (Réseau de Stations de Météo Centre). (voir bilan des températures maximales du 28 juin)

Samedi 29 juin 2019, on a observé le pic de cette canicule. La barre des +40°C a souvent été approchée et/ou dépassée entre la Touraine, le Berry, la Sologne et le Bourbonnais. Sur notre R.S.M.C. (Réseau de Stations de Météo Centre), on a relevé jusqu’à +41,2°C à Culan (18) ! Sur le réseau de Météo France, on a par exemple battu plusieurs records mensuels comme à Châteauroux (36) avec +39,6°C, Romorantin (41) avec +39,2°C, Tours (37) avec +38,9°C, Blois (41) avec +38,1°C ou encore Châteaudun (28) avec +37,7°C. Quelques records absolus sont également tombés sur le réseau secondaire de Météo France notamment en Touraine avec +41,5°C mesurés à Savigny-en-Véron (37) par exemple. (voir bilan des températures maximales du 29 juin)

Dimanche 30 juin 2019, l’épisode de canicule s’est terminé avec encore près de +35°C sur l’Est de nos régions. (voir bilan des températures maximales du 30 juin)

Bilan en France

En France, cette vague de chaleur a été HISTORIQUE avec de nombreux records mensuels et absolus battus.

Copyright : Météo France (voir leur bilan complet sur leur site).

La journée du 28 juin 2019 a été EXCEPTIONNELLE dans le Sud Est du pays. Le précédent record absolu de température en France datant du 12 août 2003 (44,1°C à Conqueyrac, Gard) a été battu sur 13 stations (dont 3 au delà des 45°C). C’est la PREMIÈRE FOIS que l’on dépasse la barre des 45°C en France depuis le début des relevés !!!

Données : Météo France / Infographie : Florentin Cayrouse – Association Météo Centre).

Selon Etienne Kapikian, ingénieur prévisionniste à Météo France, voici l’indicateur thermique national de température moyenne en France sur les 6 jours (25 au 30 juin 2019 inclus) :

  • Mardi 25 : 24,9°C ;
  • Mercredi 26 : 26,8°C ;
  • Jeudi 27 : 27,9°C ;
  • Vendredi 28 : 27,0°C ;
  • Samedi 29 : 26,9°C ;
  • Dimanche 30 : 25,1°C.

Le précédent record en juin (26.4°C le 21/06/2017) a donc été battu 4 fois !

D’après Météo France, « les après-midi du 26, 27 et 29 juin 2019 ont atteint un niveau exceptionnel de chaleur à l’échelle du territoire : l’indicateur de température maximale a égalé ou dépassé la valeur de 35°C, ce qui n’était arrivé que 17 fois auparavant depuis l’après-guerre, tous mois confondus, dont 11 fois durant la canicule de 2003. Ces trois après-midi sont les trois après-midi les plus chaudes à l’échelle du pays depuis la canicule d’août 2003. »

Toujours, d’après Etienne Kapikian, cette canicule a duré « seulement » 6 jours mais elle présente le pic d’intensité le plus haut (27.9°C le 27 juin 2019) derrière 2003 (29,4°C le 5 août 2003) et juste devant 1947 !

Copyright : Météo France.

Peut-on faire un lien entre cette vague de chaleur et le réchauffement climatique ?

Selon une étude publiée récemment, cette vague de chaleur aurait bien un lien avec le réchauffement climatique.

En effet, ces recherches mettent en évidence le lien entre la contribution anthropique au réchauffement climatique et l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des épisodes de canicule.

(voir article de presse en anglais)

(voir la synthèse de ces recherches en anglais)

(voir résumé en français de ces recherches)

Distribution spatiale de la température moyenne sur 3 jours du 27 au 29 juin 2019. Cette période correspond à la plus grande moyenne sur 3 jours consécutifs pour la France métropolitaine au mois de juin, avec une anomalie culminant autour de 10 degrés par rapport à la normale de 1981-2010. © IPSL

Par ailleurs, on constate bel et bien une augmentation des vagues de chaleurs depuis la fin du 20ème siècle. Personne ne peut le nier. D’ailleurs, d’après Météo France, « les trois étés les plus chauds depuis 1900 (2003, 2018, 2017) se sont tous produits au 21ème siècle, 2003 étant de loin le plus exceptionnel (près de 1,2 degrés au-dessus de 2018…)« 

Copyright : Météo France.

Certaines projections entrevoient même que leur intensité et leur fréquence devraient augmenter d’ici 2050. Ces épisodes de canicule pourraient aussi se produire de fin mai à début octobre d’ici la fin du 21ème siècle.

Restez informés via notre nos réseaux sociaux (facebook et twitter).

Pour consulter la météo près de chez vous –> www.meteo-centre.fr.