Archives par étiquette : eau

[Sécheresse] – 4 départements en alerte

Bonjour à toutes et à tous,

4 départements sont actuellement concernés par différents niveaux d’alerte à la sécheresse.

Des restrictions au niveau de l’utilisation de l’eau ont donc été mises en place localement.

Voici la liste des départements concernés :

– Cher (18)

– Indre (36)

– Nièvre (58)

– Yonne (89)

Bon après-midi à toutes et à tous.

Inondations dans la Nièvre (58)

04/02/13

De fortes précipitations sont tombées ces derniers jours sur la Nièvre, faisant monter le niveau des cours d’eau.
A voir en images.

Urzy

inondation-riviere-nievre-eau_996965

 

Crue Beuvron

cla-ph-6-crue-beuvron-en-ville-vannes-rue-de-la-foret-et-pas_996318

cla-ph-4-crue-beuvron-en-ville-deversoir-rue-de-la-foret_996316

cla-ph-2-crue-beuvron-en-ville-plein-le-lit-rue-de-la-foret_996314

cla-ph-1-crue-beuvron-en-ville-le-quai-des-iles-inond_996313

les-roues-dans-l-eau_996309

 

beuvron-inondations_996274

 

beuvron-inondations_996272

 

beuvron-inondations_996271

 

L’Aron

jardin-sous-l-eau_996308

 

04/02/13 – 12H00

Le niveau de la Loire reste élevé

decize-aron-en-crue_998098

 

Nevers – derrière le centre Leclerc – BOUHOURS Ariane

La Loire est toujours en vigilance jaune d’après les relevés effectués par Vigicrues, le service de prévision des crues du Ministères de l’écologie.
Les niveaux sont orientés à la baisse sur les affluents, et les faibles pluies prévues auront peu d’incidence sur le niveau de la Loire, aujourd’hui. Mais, le niveau d’eau reste tout de même élevé.
A Decize, le niveau était de 2,98 m à 8 heures, soit 8 cm de plus que dimanche.
A Nevers, la Loire avait une hauteur de 1,56 m à 8 heures, soit une baisse par rapport à dimanche à 16 heures (1,61 m).
Une nouvelle perturbation est prévue demain.

03/02/13 – 16H50

Le niveau de la Loire continue de monter

inondation-riviere-nievre-eau_996984

 

Inondation rivière – Nièvre eau entre Trangy et la grippe – LONJON Frédéric

La Loire est toujours en vigilance jaune.

Alors que l’alerte orange aux crues lancée hier par Météo France a été levée ce matin, le niveau de la Loire reste élevé, dans la Nièvre, et la décrue n’a pas encore commencé, au vu des relevés effectués par Vigicrues, le service de prévision des crues du Ministère de l’écologie.
A Imphy, la hauteur de la Loire avait atteint les 4,38 m à 16 heures, alors qu’il était de 4,28 m en fin de matinée.
A Nevers, la Loire était mesurée à 1,61 m à 16 heures, soit une légère hausse par rapport à 11 heures (1,56 m)
A Decize, le niveau était de 2,90 m à 16 heures, soit 9 centimètres de plus qu’à 11 heures.

 

Source : Lejdc

 

Articles de presse suite à la journée du 14 octobre

Bonjour,

voici quelques articles de presse relatifs à des évènements météo qui se sont déroulés hier dans les régions Centre et Centrales.

Loir-et-Cher :

Dimanche, il ne faisait pas bon mettre un chien dehors. De l’eau à foison, un vrai temps d’automne.

La balade dominicale des randonneurs n’a pas séduit beaucoup de marcheurs, sauf ceux qui se sont munis de bottes. Les pompiers, quant à eux, n’ont pas eu le choix. Dès 8 h du matin, au premier appel, les voilà partis sur les routes du département pour pomper, bâcher, évacuer. Ils n’ont pas arrêté de la journée, cumulant 77 interventions pour ce dimanche à 17 h.

Mais ce n’était pas une surprise : Météo France avait lancé une alerte orange depuis samedi soir et elle n’a été levée que dimanche à 16 heures. Et pour cause : entre samedi soir 20 h et dimanche 16 heures, 40,1 millimètres d’eau ont été relevés soit l’équivalent des pluies d’un mois en une seule journée !

Les précipitations se sont calmées dans l’après-midi arrêtant du même coup les interventions des pompiers sur tout le département. A l’exception de la Sologne, épargnée par cette pluviométrie hors-normes.

Parmi les 77 interventions recencées en fin d’après-midi, précisons qu’au Breuil, l’eau est arrivée à fleur de maison et a inondé les routes (voir notre vidéo).

A Mer, c’est le magasin Super U qui a fait les frais de la pluie. Le quai de chargement a été inondé et a nécessité une opération de pompage.

Hier, les interventions se sont enchaînées également pour les sapeurs-pompiers deVendôme. A commencer par le centre-ville, où les fortes précipitations ont conduit à la fermeture de la rue des Tuileries en amont du rond-point. Rue Édouard-Branly, des infiltrations d’eau dans un immeuble ont nécessité le relogement de six personnes.

Dans le Vendômois ensuite où la famille Siret, de « La Boutinière », à Faye, a eu la désagréable surprise de voir sa maison inondée, hier matin. « Ça ne s’était jamais produit », commente Philippe Siret, le propriétaire. « D’habitude, la route est un peu recouverte par l’eau, mais, là, il doit y avoir une canalisation de bouchée, l’eau est montée par la route et rentrée dans la maison. » Hier sir, ce dernier scrutait le ciel avec un peu d’inquiétude, espérant que les précipitations ne reviennent pas avant qu’un engin de chantier ait eu le temps de déboucher la canalisation de drainage située dans un champ juste en face de sa maison. Les pompiers de Villetrun et Vendôme sont intervenus pendant plus de six heures pour pomper l’eau et rendre la maison de nouveau habitable.

Le matin, vers 10 heures, les sapeurs-pompiers, sous le commandant du lieutenant Luneau, de Saint-Amand-Longpré, étaient également appelés, engtre autres, rue Basse, à Pezou, pour un effondrement de terrain. A Naveil, c’est la municipalité qui a aidé les occupants de trois habitations envahies par l’eau…

Source : La Nouvelle République

Indre-et-Loire :

Une puissante rafale a fait s’effondrer hier un hangar à Ligré. Les pompiers de Loches, spécialisés dans le déblaiement, sont intervenus pour dégager la route. C’est un phénomène rare qui s’est produit hier, en début d’après-midi : les habitants disent avoir essuyé une mini-tornade.

Des vents d’une violence peu habituelle se sont engouffrés dans la rue de Rouilly, arrachant le toit de tôle ondulée d’un hangar et sa charpente de bois, un bâtiment d’une superficie de 120 m² environ. Le mur de pierre, haut de plus de 3 mètres, s’est lui, partiellement effondré sur la route. Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte, les propriétaires des lieux étant absents pour le week-end.

Les pompiers du centre de secours de Loches, spécialisés en sauvetage et déblaiement, sont intervenus afin de dégager la voie publique, aidés dans leur tâche par des riverains. Ils ont entrepris ensuite la construction de deux imposants étais, chargés de maintenir debout le reste du mur. En tout, une vingtaine d’hommes s’est rendue sur les lieux. Parmi eux, les pompiers de Chinon et leur grande échelle En s’envolant, les tôles du hangar ont légèrement endommagé des toitures voisines. Quelques chutes de tuiles étaient également à déplorer.

Source : La Nouvelle République

Indre : 

Bilan des précipitations à Argenton-sur-Creuse entre le 24 et le 30/09 : 58.4mm

Source : L’Aurore Paysanne

(via Mr BEUNAICHE Yann – Reporter/Contributeur Indre du réseau Météo-Centre)

 

Nièvre – Sécheresse : 110 communes concernées par des mesures de restriction

Après avoir réuni le comité des usagers de l’eau, le préfet a pris des mesures de restriction, qui concernent 110 communes du département.

Le comité sécheresse s’est réuni hier. A l’issue de celui-ci, le préfet de la Nièvre a pris des mesures de restriction d’utilisation de l’eau dans 110 communes du département.
Le comité a constaté que les précipitations avaient diminué depuis juillet, avec un déficit de 30 % par rapport à la normale. Pour août, le déficit va de 50 à 80 %, selon les endroits.
« Ce déficit de pluies se traduit par une baisse significative du niveau des cours d’eau, indique la préfecture dans un communiqué. Ainsi l’Aron, l’Alène Cressonne et le Nohain Mazou sont les plus touchés. La vidange du barrage de Pannecière ne permet pas le soutien d’étiage de l’Yonne aval également déficitaire. La nappe des calcaires du Nivernais a en revanche un niveau très important. L’Allier et la Loire, bénéficiant du soutien d’étiage des barrages situés en amont, présentent des niveaux corrects. »

Les communes concernées par les restriction sont classées en alerte et en alerte renforcée. Le classement se traduit par les mesure suivantes :

En alerte :

  • le lavage des allées, terrasses, façades, est interdit les mercredi, samedi et dimanche, sauf pour les professionnels
  • l’arrosage des espaces verts publics ou privés, y compris golfs, stades, est interdit de 10h à 18h
  • l’exploitation des canaux doit permettre d’économiser l’eau, notamment par regroupement des bateaux pour le franchissement des écluses

En alerte renforcée :

  • l’arrosage des espaces verts publics ou privés, y compris golfs, stades, est interdit, sauf pour les greens et départs des golfs
  • l’arrosage des potagers est également interdit de 8h à 20h
  • des tours d’eau sont instaurés entre les agriculteurs irrigants, par secteurs, afin d’éviter de solliciter le milieu au même moment
  • les industriels doivent présenter aux services de l’État un programme de réduction des consommations d’eau.

Cliquer sur la carte pour l’agrandir. En jaune, les communes en alerte. En orange, celles en alerte renforcée.

Loir-et-Cher – Cours d’eau – Restrictions d’irrigation et d’arrosage des jardins

Les débits de seuils d’alerte fixés par l’arrêté cadre du 25 avril ont été franchis pour les bassins versants du Loir, du Beuvron et de la Masse. En conséquence, les irrigants doivent réduire de 20 % le volume hebdomadaire autorisé, le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits, et l’arrosage des pelouses et jardins sont interdits entre 8 h et 20 h. Les bassins versants de la Braye, des affluents de la Loire, du Cher, des affluents du Cher et de la Brenne sont, quant à eux, passés du débit de seuil d’alerte au débit d’alerte renforcée. Ce seuil renforcé est également confirmé pour le bassin versant de la Cisse.
En conséquence, les restrictions suivantes s’appliquent : réduction des volumes hebdomadaires d’irrigation de 50 %, arrosage des pelouses et jardins interdits, arrosage des potagers interdit de 8 h à 20 h. Ces mesures sont mises en œuvre pour les communes concernées par arrêté préfectoral du 23 août. Il peut être consulté en mairie et sur le site internet des services de l’Etat : www.loir-et-cher.gouv.fr

Source : La Nouvelle République