Archives par étiquette : alerte

Nouveau risque de fort coup de vent attendu ce dimanche…

En lien avec le passage d’une dépression, nommée Léon, circulant sur le Nord Ouest de la France, un nouveau risque de fort coup de vent est envisagé ce dimanche 1er mars 2020 sur nos régions Centre-Val de Loire et Centrales…

Copyright : Fotolia.

Creusement d’une seconde dépression dans le Golfe de Gascogne difficile à appréhender…

Dans la nuit de samedi à dimanche, une dépression « secondaire » du nom de Léon (nommée par Météo France), va se creuser dans le Golfe de Gascogne. Le coeur de la dépression devrait circuler du Centre Ouest de la France vers le Nord Est en passant par le Nord des régions centrales dans le courant de la journée de dimanche. !! ATTENTION : Nous insistons sur le fait que quelques décalages demeureront encore possibles au niveau de la trajectoire et de l’intensité.

Evolution de la pression pour le 1er mars 2020 (copyright : run 12z du 29 février 2020 du modèle GFS via Météociel).

Risque de fortes rafales de vent du Centre Ouest au Nord Est du pays en passant par nos régions centrales…

Malgré les incertitudes encore nombreuses, nous estimons que les rafales de vent les plus fortes se produiront sur un axe allant du Centre Ouest au Nord Est en passant par nos régions Centre-Val de Loire et Centrales. Des valeurs de l’ordre de 80 à 110 km/h sont probables sur cette zone pré-citée. Au niveau chronologique, le Centre Ouest serait touché entre la matinée et la mi-journée de dimanche puis les vents forts se décaleraient vers l’Est en touchant nos régions centrales dans l’après-midi/soirée et enfin le Nord Est dans le courant de la soirée.

Estimation des rafales de vent entre les 1er mars 07h et 02 mars 2020 01h (copyright : Run 0Z/modèle ECMWF via Météologix).

Possible phénomène d’isothermie sur le Nord Ouest / Nord du pays ?

Sous l’occlusion de la dépression, on surveillera un possible phénomène d’isothermie (chute des températures sous les précipitations les plus fortes). L’isotherme 0°C pourrait chuter assez bas (couleur bleu foncé ci-dessous).

Evolution de l’isotherme 0°C pour le 1er mars 2020 (copyright : run 12z du 29 février 2020 du modèle Arôme via Météociel).

Quelques flocons ne seraient alors pas impossibles de l’Est de la Bretagne aux Ardennes. Sur nos régions centrales, le Nord du Centre (notamment l’Eure-et-Loir) pourrait observer ce phénomène mais cela dépendra de la trajectoire exacte de la dépression (quelques décalages possibles). Le modèle Arôme de Météo France évoque bien ce risque ci-dessous (couleur jaune/orangée). Ailleurs, il s’agira uniquement de pluie.

Type de précipitations prévu le 1er mars 2020 (copyright : run 12z du 29 février 2020 du modèle Arôme via Météociel).

A quoi s’attendre sur nos régions Centre-Val de Loire et Centrales ?

Après une nuit de samedi à dimanche « plutôt calme » malgré quelques giboulées isolées, le vent de secteurs Sud à Sud Ouest se renforcerait en matinée de dimanche sur nos régions centrales avec des rafales de l’ordre de 40 à 60 km/h. Côté ciel, le ciel s’ennuagerait progressivement par l’Ouest avec les premières pluies sur l’Ouest du Centre…

Entre la fin de matinée et la mi-journée, le vent continuerait son renforcement notamment sur l’Ouest de notre territoire avec le passage du coeur de la dépression vers les Pays de la Loire.

La dépression circulerait au Nord de nos régions centrales dans l’après-midi de dimanche et se décalerait progressivement vers l’Est au fil des heures. On observerait alors le pic d’intensité de cet épisode venteux avec un risque de rafales de secteurs Ouest à Sud Ouest de l’ordre de 80 à 110 km/h à priori. ATTENTION : Nous insistons sur le fait que quelques décalages demeureront encore possibles au niveau de la trajectoire et de l’intensité. Les modèles appréhendent encore mal cette dépression !! Côté précipitations, des averses et/ou pluies faibles à localement soutenues traverseront la plupart de nos départements. Une zone de pluies soutenues (10 à 30 mm) pourrait circuler sur le Nord du Centre avec un risque de phénomène par isothermie (voir explications plus haut). Quelques coups de tonnerre localisés et un risque de phénomène(s) tourbillonnaire(s) isolé(s) ne seraient également pas exclus sur la plupart de nos départements.

Le vent baisserait en intensité dans le courant de la soirée et de la nuit suivante sur nos contrées.

Sur nos régions Centre-Val de Loire et Centrales, les rafales de vent atteindraient (!! ATTENTION : Nous insistons sur le fait que quelques décalages demeureront encore possibles au niveau de la trajectoire et de l’intensité !!) :

  • 60 à 90 km/h sur l’extrême Nord de nos régions ;
  • 80 à 110 km/h, localement > 110 km/h sur une large moitié Sud de notre territoire.
Carte risque vent valable ce 1er mars 2020 (copyright : Association Météo Centre).

Restez donc très vigilants et pensez à rentrer tous les objets susceptibles de s’envoler. Restez régulièrement informés de l’évolution de la situation via nos réseaux sociaux et notre site : www.meteo-centre.fr.

Restez régulièrement informés de l’évolution de la situation via nos réseaux sociaux et notre site.

N’hésitez pas à consulter régulièrement nos bulletins de risques météorologiques !

Bon dimanche à toutes et à tous.

[Sécheresse] – Quatre départements concernés dans les régions Centre et Centrales

Bonsoir à toutes et à tous,

suite à l’émission de nouveaux arrêtés de restriction d’eau, nous venons de mettre à jour notre page sécheresse.

Pour accéder à cette page : http://www.meteo-centre.fr/info-secheresse.php

Bonne soirée à toutes et à tous.

Dégâts de la journée du 14 Octobre 2012 dans les régions Centre et Centrales

Bonsoir voici plusieurs articles de presse sur des phénomènes et/ou des dégâts qui se sont déroulés dans les régions Centre et Centrales au cours du week-end du 13/14 Octobre.

Le département de l’Indre a enregistré une belle pluviométrie, entre samedi et dimanche midi. Au total, ce sont près de 37 mm de pluie qui se sont abattus sur le territoire.
 
Loir-et-Cher : A 16h, l’alerte a été levée sur les trois derniers départements en vigilance orange : l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et le Loiret. Dans notre département, l’activité pluvieuse est plus faible que ce matin. Néanmoins, on a relevé depuis hier 20h, 40,1 millimètres de précipitations à Blois… des épisodes, qui, selon Météo France, représentent un cumul proche d’un niveau mensuel en moins d’une journée.
 
Le département du Loir-et-Cher en vigilance orange annoncée par Météo France depuis cette nuit, voit cette vigilance maintenue pour la journée. Les pompiers sont intervenus une vingtaine de fois cette nuit principalement sur le nord du département.
 
Indre-et-Loire : Les pompiers sont intervenus plus d’une soixantaine de fois dimanche pour des «épuisements», des interventions liées au débordement de deux petits ruisseaux, la Thorée et la Mesvres, du côté de Civray-de-Touraine, Bléré, Athée-sur- Cher, Azay-sur-Cher. Parfois il a fallu relever des meubles chez des particuliers par sécurité. A côté de ces ruisseaux, les pompiers facilitent l’écoulement de l’eau.
 
Si vous avez d'autres informations n'hésitez pas à nous contacter : olivier.renard@meteo-centre.fr
Bonne soirée à toutes et à tous.
 
 
 

Nièvre – Sécheresse : 110 communes concernées par des mesures de restriction

Après avoir réuni le comité des usagers de l’eau, le préfet a pris des mesures de restriction, qui concernent 110 communes du département.

Le comité sécheresse s’est réuni hier. A l’issue de celui-ci, le préfet de la Nièvre a pris des mesures de restriction d’utilisation de l’eau dans 110 communes du département.
Le comité a constaté que les précipitations avaient diminué depuis juillet, avec un déficit de 30 % par rapport à la normale. Pour août, le déficit va de 50 à 80 %, selon les endroits.
« Ce déficit de pluies se traduit par une baisse significative du niveau des cours d’eau, indique la préfecture dans un communiqué. Ainsi l’Aron, l’Alène Cressonne et le Nohain Mazou sont les plus touchés. La vidange du barrage de Pannecière ne permet pas le soutien d’étiage de l’Yonne aval également déficitaire. La nappe des calcaires du Nivernais a en revanche un niveau très important. L’Allier et la Loire, bénéficiant du soutien d’étiage des barrages situés en amont, présentent des niveaux corrects. »

Les communes concernées par les restriction sont classées en alerte et en alerte renforcée. Le classement se traduit par les mesure suivantes :

En alerte :

  • le lavage des allées, terrasses, façades, est interdit les mercredi, samedi et dimanche, sauf pour les professionnels
  • l’arrosage des espaces verts publics ou privés, y compris golfs, stades, est interdit de 10h à 18h
  • l’exploitation des canaux doit permettre d’économiser l’eau, notamment par regroupement des bateaux pour le franchissement des écluses

En alerte renforcée :

  • l’arrosage des espaces verts publics ou privés, y compris golfs, stades, est interdit, sauf pour les greens et départs des golfs
  • l’arrosage des potagers est également interdit de 8h à 20h
  • des tours d’eau sont instaurés entre les agriculteurs irrigants, par secteurs, afin d’éviter de solliciter le milieu au même moment
  • les industriels doivent présenter aux services de l’État un programme de réduction des consommations d’eau.

Cliquer sur la carte pour l’agrandir. En jaune, les communes en alerte. En orange, celles en alerte renforcée.

Loir-et-Cher – Cours d’eau – Restrictions d’irrigation et d’arrosage des jardins

Les débits de seuils d’alerte fixés par l’arrêté cadre du 25 avril ont été franchis pour les bassins versants du Loir, du Beuvron et de la Masse. En conséquence, les irrigants doivent réduire de 20 % le volume hebdomadaire autorisé, le remplissage de plans d’eau et les manœuvres d’ouvrages susceptibles d’influencer le débit sont interdits, et l’arrosage des pelouses et jardins sont interdits entre 8 h et 20 h. Les bassins versants de la Braye, des affluents de la Loire, du Cher, des affluents du Cher et de la Brenne sont, quant à eux, passés du débit de seuil d’alerte au débit d’alerte renforcée. Ce seuil renforcé est également confirmé pour le bassin versant de la Cisse.
En conséquence, les restrictions suivantes s’appliquent : réduction des volumes hebdomadaires d’irrigation de 50 %, arrosage des pelouses et jardins interdits, arrosage des potagers interdit de 8 h à 20 h. Ces mesures sont mises en œuvre pour les communes concernées par arrêté préfectoral du 23 août. Il peut être consulté en mairie et sur le site internet des services de l’Etat : www.loir-et-cher.gouv.fr

Source : La Nouvelle République