Archives par étiquette : Centre

Comment se forme le brouillard ?

Pourquoi y a-t-il des brouillards ?

Aux intersaisons, on observe une importante différence de température entre les couches d’air. En automne, le sol est chaud après la saison estivale. Au contact des couches d’air proches du sol plus froides, la vapeur d’eau se condense en fines gouttelettes d’eau en suspension : le brouillard se forme. Au printemps, c’est l’inverse.

La plupart du temps, le soleil réchauffe l’atmosphère et les brouillards se dissipent rapidement. Cependant, en hiver, certaines régions peuvent se retrouver dans le brouillard pendant plusieurs jours… notamment dans les vallées et les zones humides ! A noter que lorsque la visibilité est inférieure à 1 kilomètre, on parle de brouillard. Au-delà, on parle de brume (visibilité entre 1 et 5 kilomètres).

Photo prise dans l'Indre par Olivier Renard.
Photo prise dans l’Indre par Olivier Renard.

Généralement, on rencontre des brouillards sous l’influence de conditions anticycloniques. En effet, lorsque la nuit est claire et le vent nul ou léger, le sol se refroidit parce qu’il émet des rayons infrarouges vers l’espace. C’est le brouillard de rayonnement.

A noter qu’il existe deux autres types de brouillard :

  • lorsque dans la nuit, la brise de terre amène de l’air froid sur une surface maritime chaude et humide, on parle de brouillard d’évaporation. On le trouve souvent après les orages ou quand de l’air froid s’écoule de la montagne vers la mer.
  • lorsqu’une masse d’air chaud et humide se déplace sur une surface relativement froide,  le refroidissement de celle-ci entraîne la condensation de la vapeur d’eau en minuscules gouttelettes maintenues en suspension, on parle de brouillard d’advection. On le trouve la plupart du temps en haute mer.

On entend également parler de brouillard givrant lorsque les gouttelettes d’eau en suspension sont surfondues (à l’état liquide, elles gèlent au moindre contact par température négative). Les brouillards givrants sont notamment responsables de dépôts importants sur les chaussées ou encore sur la végétation.

Reportage photos des orages du 31 juillet 2017

Bonjour,

Ludovic Pichon (administrateur de l’association) et Florentin Cayrouse (contributeur de l’association) ont suivi hier soir les orages touchant le Sud-Est de l’Indre (36).

Voici quelques unes de leurs photos :

Voici d’autres photographies prises dans les régions Centre – Val de Loire et Centrales par des contributeurs via Facebook (Merci à eux!)

A Bouesse (36) par Guillaume Gsx-R

A Saint-Florentin (89) par Jérémy de St Flo

A Massay (18) par Pierric Rousseau

Au Sud de Bourges (18) par Quentin Gamard

Pour terminer voici les cartes des impacts de foudre et les cumuls de précipitations de notre réseau.

Bonne fin  journée à toutes et à tous.

Gelées quasi généralisées de ce matin

Bonjour à toutes et à tous,

il a encore fait frais voire froid ce matin dans nos régions.

Voici les minima relevés au plus froid de la matinée :

Températures minimales du 28 décembre 2016

Températures minimales du 28 décembre 2016

Bonne fin de matinée à toutes et à tous.

Net refroidissement ce matin

Bonjour à toutes et à tous,

les gelées ont été nombreuses ce matin dans les régions Centre – Val de Loire et Centrales. On a perdu quasiment 10°C par endroit par rapport à hier matin.

Voici les minima relevés ce matin :

Températures minimales du 27 décembre 2016

Températures minimales du 27 décembre 2016

Bon après-midi à toutes et à tous.

Article de ce matin dans la Nouvelle République

Bonjour à toutes et à tous,

voici l’article publié sur l’association ce matin dans la Nouvelle République :

Olivier Renard, président de Météo Centre, et Damien Brossard, vice-président, montrent une photo prise à Levroux

Olivier Renard, président de Météo Centre, et Damien Brossard, vice-président, montrent une photo prise à Levroux

« Buzançais. La jeune association Météo Centre organisait, samedi, une journée d’information. A propos, quel temps a-t-il fait, dans l’Indre, en 2016 ?

 L’association Météo Centre n’a pas pour ambition de se substituer à Météo France (lire ci-dessous).

Spécialisée dans la collecte de données météorologiques, elle a organisé, samedi, à Buzançais, conférences et expositions pour présenter son activité : « Nous ne faisons pas la pluie et le beau temps, mais nous recueillons un maximum d’informations afin de développer notre réseau de stations météo », indique son président, Olivier Renard.

Chasseurs du temps qu’il fait et aussi chasseurs d’images (sur les tornades et les orages notamment), les membres de Météo Centre disposent d’un site Internet ouvert à tous : « Les particuliers peuvent consulter gratuitement nos données »

49 millimètres de pluie le 22 mai

« Pour la plupart des gens, la météo, c’est le début d’une conversation ; pour de nombreux professionnels, ces données sont importantes, observe Olivier Renard. Cette année, lors des intempéries de la fin du mois de mai, nous avons eu jusqu’à 30.000 visiteurs par jour sur notre site Internet qui globalise, en moyenne, 200.000 visites par an. »
Dans l’esprit collectif, le début de l’année 2016 a été pourri. « On se souvient des précipitations du printemps. Mais en fait, dans l’Indre, il y a eu davantage de pluie que la normale sur les six premiers mois de l’année. Ensuite, l’épisode de sécheresse a été assez marqué. Une sécheresse de surface car on ne constate pas de soucis au niveau des nappes phréatiques », explique le président.
Le propos est étayé par des chiffres. A Châteauroux, l’association a relevé, en mai, 163 mm de pluviométrie « alors que la moyenne est de 73,4 mm. Mais à Blois, par exemple, il est tombé 208 mm. » C’est la journée du 22 mai qui a été la plus pluvieuse : « 44,6 mm relevés à Châteauroux ; 49 mm à Saint-Maur, de minuit à 21 h », précise Olivier Renard.
Le contraste avec l’été est saisissant : 6,8 mm de pluie en juillet ; 6,9 mm en août, « soit un déficit de pluviométrie de 86,5 % ».
Août restera le mois le plus chaud de l’année dans l’Indre « avec une moyenne de 28,6° pour les maximales et de 13,6° pour les minimales ». L’association est d’accord avec Météo France, le pic des températures a frôlé les 40°, à Montgivray. »

Jacky Courtin jacky.courtinAnrco.fr