Archives par étiquette : évacuation

[Crue] – Évacuation des véhicules sur berges à Tours

La police municipale de Tours vient d’annoncer qu’elle se voit dans l’obligation de faire enlever tous les véhicules stationnés sur les bords de la Loire. La raison : un pic de crue très important annoncé pour ce jeudi soir.

Tous les propriétaires de véhicules garés sur les quais de Loire, à Tours, sont invités à déplacer leurs véhicules au plus vite. Les voitures enlevées par les services municipaux et transférés en fourrière. La police municipale informe que leur retrait sera aux frais des usagers. 

Un pic de crue « très important » est annoncé pour la soirée. Les véhicules garés près de la Loire pourraient ainsi être pris par les eaux. Il est donc important de les évacuer au plus vite. 

[…]

Source : La Nouvelle République

Articles de presse suite à la journée du 14 octobre

Bonjour,

voici quelques articles de presse relatifs à des évènements météo qui se sont déroulés hier dans les régions Centre et Centrales.

Loir-et-Cher :

Dimanche, il ne faisait pas bon mettre un chien dehors. De l’eau à foison, un vrai temps d’automne.

La balade dominicale des randonneurs n’a pas séduit beaucoup de marcheurs, sauf ceux qui se sont munis de bottes. Les pompiers, quant à eux, n’ont pas eu le choix. Dès 8 h du matin, au premier appel, les voilà partis sur les routes du département pour pomper, bâcher, évacuer. Ils n’ont pas arrêté de la journée, cumulant 77 interventions pour ce dimanche à 17 h.

Mais ce n’était pas une surprise : Météo France avait lancé une alerte orange depuis samedi soir et elle n’a été levée que dimanche à 16 heures. Et pour cause : entre samedi soir 20 h et dimanche 16 heures, 40,1 millimètres d’eau ont été relevés soit l’équivalent des pluies d’un mois en une seule journée !

Les précipitations se sont calmées dans l’après-midi arrêtant du même coup les interventions des pompiers sur tout le département. A l’exception de la Sologne, épargnée par cette pluviométrie hors-normes.

Parmi les 77 interventions recencées en fin d’après-midi, précisons qu’au Breuil, l’eau est arrivée à fleur de maison et a inondé les routes (voir notre vidéo).

A Mer, c’est le magasin Super U qui a fait les frais de la pluie. Le quai de chargement a été inondé et a nécessité une opération de pompage.

Hier, les interventions se sont enchaînées également pour les sapeurs-pompiers deVendôme. A commencer par le centre-ville, où les fortes précipitations ont conduit à la fermeture de la rue des Tuileries en amont du rond-point. Rue Édouard-Branly, des infiltrations d’eau dans un immeuble ont nécessité le relogement de six personnes.

Dans le Vendômois ensuite où la famille Siret, de « La Boutinière », à Faye, a eu la désagréable surprise de voir sa maison inondée, hier matin. « Ça ne s’était jamais produit », commente Philippe Siret, le propriétaire. « D’habitude, la route est un peu recouverte par l’eau, mais, là, il doit y avoir une canalisation de bouchée, l’eau est montée par la route et rentrée dans la maison. » Hier sir, ce dernier scrutait le ciel avec un peu d’inquiétude, espérant que les précipitations ne reviennent pas avant qu’un engin de chantier ait eu le temps de déboucher la canalisation de drainage située dans un champ juste en face de sa maison. Les pompiers de Villetrun et Vendôme sont intervenus pendant plus de six heures pour pomper l’eau et rendre la maison de nouveau habitable.

Le matin, vers 10 heures, les sapeurs-pompiers, sous le commandant du lieutenant Luneau, de Saint-Amand-Longpré, étaient également appelés, engtre autres, rue Basse, à Pezou, pour un effondrement de terrain. A Naveil, c’est la municipalité qui a aidé les occupants de trois habitations envahies par l’eau…

Source : La Nouvelle République

Indre-et-Loire :

Une puissante rafale a fait s’effondrer hier un hangar à Ligré. Les pompiers de Loches, spécialisés dans le déblaiement, sont intervenus pour dégager la route. C’est un phénomène rare qui s’est produit hier, en début d’après-midi : les habitants disent avoir essuyé une mini-tornade.

Des vents d’une violence peu habituelle se sont engouffrés dans la rue de Rouilly, arrachant le toit de tôle ondulée d’un hangar et sa charpente de bois, un bâtiment d’une superficie de 120 m² environ. Le mur de pierre, haut de plus de 3 mètres, s’est lui, partiellement effondré sur la route. Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte, les propriétaires des lieux étant absents pour le week-end.

Les pompiers du centre de secours de Loches, spécialisés en sauvetage et déblaiement, sont intervenus afin de dégager la voie publique, aidés dans leur tâche par des riverains. Ils ont entrepris ensuite la construction de deux imposants étais, chargés de maintenir debout le reste du mur. En tout, une vingtaine d’hommes s’est rendue sur les lieux. Parmi eux, les pompiers de Chinon et leur grande échelle En s’envolant, les tôles du hangar ont légèrement endommagé des toitures voisines. Quelques chutes de tuiles étaient également à déplorer.

Source : La Nouvelle République

Indre : 

Bilan des précipitations à Argenton-sur-Creuse entre le 24 et le 30/09 : 58.4mm

Source : L’Aurore Paysanne

(via Mr BEUNAICHE Yann – Reporter/Contributeur Indre du réseau Météo-Centre)