Tendance météo du weekend du 21/01/2017 & 22/01/2017

Bonjour,

Notre weekend s’annonce encore bien froid avec de sévères gelées. Le ressenti au vent sera encore glacial notamment samedi. Seul petit bémol, il devrait dégeler partout l’après midi.

Pour des prévisions plus détaillées : http://www.meteo-centre.fr/.

Bon weekend à toutes et à tous,

Florentin

Les vagues de froid

Qu’est ce qu’une vague de froid ?

Lorsque la température moyenne nationale est inférieure d’au moins 2°C aux normales de saison avec une absence de dégel sur plus de la moitié du pays pendant au moins deux jours, on peut parler d’une vague de froid. Cet épisode de froid peut être caractérisé par plusieurs niveaux d’intensité (faible, modéré, forte, remarquable et exceptionnel) mais également par sa durée et son étendue géographique.

La Loire charrie des glaçons en février 2012 près de Muides sur Loire, Loir-et-Cher (photo : O. Renard)

On peut observer une vague de froid dans trois cas de figure :

  • un anticyclone est positionné vers la Scandinavie (ou extension d’un puissant anticyclone de Sibérie) et une dépression sur le Sud de l’Europe (Méditerranée) donnant un temps froid et humide en France avec de fortes chutes de neige pendant au moins une semaine (vague de froid de janvier 1985) ;
  • un anticyclone est positionné vers la Scandinavie (ou extension d’un puissant anticyclone de Sibérie) donnant un froid sec et glacial en France dans un flux d’Est / Nord-est pendant plus d’une semaine (vague de froid de février 1956) ;
  • un anticyclone est positionné vers le Sud du Groenland et une dépression sur la Scandinavie donnant un temps froid et très instable en France dans un flux de Nord pendant quelques jours.

Froid et neige en janvier 2010 près de Vichy, Allier (photo : D. Bournadet).

Les vagues de froid historiques

Depuis 1947, Météo France a relevé de nombreuses vagues de froid de diverses intensités sur la France. Certaines sont historiques de part leur intensité (février 1956, février 1963 et janvier 1985). Elles restent très rares et exceptionnelles à nos latitudes.

En France, la dernière vague de froid « remarquable » remonte à février 2012 où la Loire charriait des glaçons. Celle de janvier 2017 est une vague de froid classique d’intensité faible à modérée tout comme celles de janvier 1957, décembre 2001 ou encore janvier 2003 (qui ont peu marqué l’histoire).

A noter que depuis 1900, l’hiver 1962/1963 est l’hiver le plus froid avec près de 4.7°C sous la normale et l’hiver 2015/2016 est l’hiver le plus doux avec 2.6°C au dessus de la normale.

Vagues de froid en France de 1947 à 2016 © Météo-France. Pour voir l’image en plus grand cliquez ici.

C’est quoi le refroidissement éolien et la température ressentie ?

Chaque personne perçoit différemment la température de l’air selon diverses conditions météo (temps ensoleillé, temps pluvieux, etc.). En météorologie, nous mesurons la température sous abri (thermomètre placé à 1.50 m du sol sous abri).

En présence de vent couplé à du grand froid, les météorologues calculent la température ressentie grâce une relation mathématique avec la température de l’air et la vitesse du vent. Les pays nordiques l’utilisent souvent comme le Canada qui est souvent propice à de grands froids.

Ainsi, le refroidissement éolien désigne la sensation de froid provoquée par le vent sur notre corps. Lorsque ce dernier dégage de la chaleur en formant une mince couche d’air proche de la peau, il nous isole de la température ambiante. Cependant, lorsque le vent se lève, ce dernier provoque une perte de chaleur sur notre corps en évaporant l’humidité de notre peau et en l’exposant au froid.

Par exemple, lorsqu’il fait -5°C avec un vent de 50 km/h, le ressenti est alors de -15.

C’est pour cela, qu’il existe des alertes météo ou des plans « grand froid » pour prévenir le risque de gelure et d’hypothermie entre autres.

Indice de refroidissement éolien © Environnement Canada.

A noter : la France présente un climat peu propice à l’installation d’un froid sévère durable à cause d’une influence très océanique.

Florentin, contributeur de l’association Météo Centre.

Déjà 55 adhérents

Nous comptons ce matin 55 adhérents alors que nous étions 73 à la fin de l’année 2016.

Merci à toutes et à tous pour votre confiance et votre soutien, sans vous rien ne serait possible.

Si vous aussi vous souhaitez nous rejoindre, cliquez sur le lien suivant :
http://www.meteo-centre.fr/association/adhesion.php

Bonne journée à toutes et à tous.

Olivier Renard, Président de l’association

Tendance météo du 16/01/2017 au 22/01/2017

Bonjour,

Notre semaine s’annonce bien froide avec la mise en place d’une vague de froid. Certes, elle sera moins forte que celle de 2012, mais les températures sous abri pourront atteindre les -10°C par endroit (localement moins en campagne). Le dégel restera difficile en journée de mardi à vendredi sur la plupart de nos régions notamment sur les 2/3 Est. Avec la présence d’une bise assez sensible, le ressenti au vent sera glacial. Pensez à diminuer votre consommation d’électricité notamment entre 17h et 21h le soir. Un très lent redoux se dessine pour le weekend prochain.

Pour des prévisions plus détaillées : http://www.meteo-centre.fr/.

Bonne semaine à toutes et à tous,

Florentin

Vague de froid attendu la semaine prochaine !

Bonjour,

Après le passage d’un front pluvio-neigeux dimanche, le temps va nettement se refroidir lundi. En effet, les vents vont rapidement s’orienter au Nord Est dans la nuit de dimanche à lundi permettant à l’air froid présent en Russie de pénétrer sur le pays et sur nos régions.

Un peu de neige ce dimanche…

Une perturbation pluvio-neigeuse en provenance des Iles Britanniques va descendre sur l’Ouest du pays dans le courant de la journée de ce dimanche. Au contact d’une masse d’air plus froide, on pourrait observer quelques chutes de neige.

Sur nos régions, la limite pluie/neige devrait situer sur une ligne Orléans-Romorantin-Châteauroux. A l’Ouest de cette ligne (Eure et Loir, Ouest Loir-et-Cher, Indre-et-Loire, Ouest Indre, extrême Ouest Loiret) on devrait observer essentiellement de la pluie. A l’Est de cette ligne (Est Loir-et-Cher, Est Indre, Cher, Est Loiret, Ouest Yonne, Ouest Nièvre, Ouest Allier) on devrait observer de la neige seule. Un léger décalage de cette limite pluie-neige semble possible. On surveillera l’évolution de la situation.

Sur les départements concernés par la neige, on devrait observer un petit saupoudrage allant de 1 à 3 cm (5 cm sur les lieux les plus exposés). Compte tenu, des températures proches de 0°C voire légèrement positives, cette neige sera gorgée d’eau et sera par conséquent assez collante. Restez informés de l’évolution de la situation via nos réseaux sociaux et nos bulletins de vigilances : http://www.meteo-centre.fr/vigilances.php.

Vers des températures glaciales la semaine prochaine !

Avec un flux tournant à l’Est/Nord Est lundi, une masse d’air très froide va progressivement envahir toutes nos régions. Le dégel en journée sera peu fréquent voire nul sur les 2/3 Est de nos régions dès mardi. Les minimales pourront atteindre les -10/-15°C dans le courant de la semaine notamment sur les sols enneigés. Le vent soufflera modérément cette semaine donnant un ressenti parfois glacial proche des -20°C ! Les températures seront 5 à 10 degrés en dessous des normes pendant plusieurs jours. Ainsi, on pourra parler d’une vague de froid. Cette dernière devrait être moins intense que février 2012 mais c’est bel et bien un épisode de grand froid qui se prépare ! Pensez à baisser votre consommation d’électricité notamment entre 17h et 21h le soir.

Evolution prévue pour cette vague de froid

Pour cette première simulation, on obtient une vague de froid plus durable et plus forte. L’anticyclone positionné sur le Danemark va rester d’une façon plus durable (une situation de blocage encore une fois observé durant cet hiver). Les précipitations seront nulles durant cette période, pas d’épisode neigeux à craindre pour notre région.

Courbe réalisée par Jérémy Surcin et obtenue à partir des données brutes du modèle GFS (température 2m).

Concernant la simulation 2, elle indique un affaissement de l’anticyclone vers le sud et donc un changement de temps plus « brutale » autour du 25 janvier. La période de froid sera intense mais dans une durée plus limitée par rapport à la simulation 1 (16 janvier au 24-25 janvier). Un épisode neigeux serait possible avant le redoux (vent de sud-ouest plus perturbé).

Courbe réalisée par Jérémy Surcin et obtenue à partir des données brutes du modèle GFS (température 2m).

Concernant la prévision, la divergence reste importante entre les modèles. Du 15 au 21 janvier nous avons une bonne fiabilité dans l’ensemble, puis à partir du 22 janvier au 30 janvier nous avons une prévision très incertaine concernant la suite de cette vague de froid (l’échéance reste encore trop lointaine).

Ainsi, on devrait connaître un épisode de froid sec sévère du 16 au 21 janvier, et une incertitude concernant cette vague de froid après le 22 janvier.

Florentin

Haut de Page
Accès au site Météo-Centre.fr