Bilan des orages du 25 Mai 2009 dans le Cher (18) et le Loiret (45)

Il n’y avait point besoin d’être météorologiste pour prévoir les orages qui allaient éclater lundi soir après les fortes chaleurs de la journée et de celle de dimanche !

Dans notre secteur de diffusion, c’est vers 22h que les hostilités ont commencé avec des bourrasques de vent accompagnées de pluie, le tout sous un ciel parsemé d’éclairs intra-nuageux. La hauteur des précipitations a été variable d’un endroit à l’autre. Ainsi à Gien, la station météo de la Chambre d’Agriculture aux Montoires a relevé 9mm alors que route de Bourges, à hauteur du radar sur le CD 940, il est tombé 27mm de pluie (ou 27 l au m²), ou bien 20mm à St Florent Le Jeune.

A cette pluie étaient souvent mêlés des grêlons dont la taille et la densité ont été très variables là encore d’un endroit à l’autre. Ainsi, on peut voir sur la photo prise par un habitant de Beaulieu, des grêlons de bonne taille, des trois à quatre centimètres de diamètres, recueillis par Frédéric Rousseau, qui n’a pas hésité à mettre son casque de chantier au plus fort de l’averse pour aller protéger la carrosserie de ses voitures !  » j’ai bien fait car mon casque porte la marque des impacts » dit-il, encore impressionné par la chute des grêlons.

Dans le Loiret, les dégâts sont limités et les pompiers n’ont enregistrés qu’une vingtaine de sorties dont la plupart dans l’Est du département, les pompiers de Gien intervenant pour des légères inondations de sous-sols du côté de Poilly, route de Sully ou à la Coeurerie mais aussi à Gien du côté du chemin des greffiers, de la rue Jean-Mauzac dans le nouveau lotissement de Cuiry ainsi qu’à l’usine Sogipac, Chemin de la Saulaie. Les arbres ont bien tenu en général exception faite de quelques-uns tombés au sol ici et là. Il y a eu également quelques coupures de courant localisées comme sur le plateau à Nevoy où l’électricité est revenue vers 1h30 du matin.

Dans le Cher, les pompiers ont effectué pas moins de 220 sorties dont 150 pour les communes des Aix d’Angillon, Menetou-Salon, Sainte Solange entre Bourges et Sancerre frappées par des violentes chutes de grêlons dont la plupart étaient aussi gros que des œufs de poule ! Les toitures des maisons ont été éventrée, une partie du vignoble de Ménetou et des vergers de Saint Martin d’Auxigny également.

Source : Le Journal de Gien