Le traitement des routes est le travail des saleuses – Blois

Advertisements

Les pluies verglaçantes et la neige ont rendu les routes glissantes. Toute cette nuit, les saleuses ont traité les axes du département.

 Le nez rivé sur leurs écrans, les agents de la direction des routes du conseil général surveillent l’évolution de la météo. Hier soir, dans le Perche, une fine pellicule de neige recouvrait les routes. Pendant ce temps, une pluie verglaçante tombait autour de Blois et dans le sud du département : se déposant sur un sol parfois gelé, elle a pu se transformer en plaques de verglas à certains endroits.

Dans le nord du Loir-et-Cher, les saleuses sont entrées en action en début de soirée, comme la nuit précédente. Tout juste chargée de sel, une autre est partie rejoindre le secteur d’Oucques avec à son bord deux agents. Depuis vendredi, 500 tonnes de sel ont déjà été utilisées.

Ce samedi, à 20 h, Maurice Leroy, président du conseil général, et Jean-Luc Brault, vice-président chargé des routes, sont venus saluer le travail des agents. Maurice Leroy a expliqué toute la difficulté d’intervenir au bon moment et au bon endroit. « Dans un même département, il y a vraiment une frontière naturelle entre le nord et le sud. On nous avait annoncé de la neige à 16 heures, puis finalement à 19 heures. On vient de nous dire qu’il neigeait à Épuisay », a déclaré Maurice Leroy. Sur les 3.440 km de routes du département, 1.115 km sont prioritaires et autant en priorité bis. Ce sont ces axes-là que les 17 saleuses que compte le conseil général traitent. Chaque division, de Vendôme, Blois et Romorantin, décide de son plan d’actions. La coordination se fait à Blois. Aux 50 agents d’astreinte, 35 autres personnes sont venues en renfort.
En ce qui concerne les autoroutes, Cofiroute est resté attentif à l’évolution de la perturbation.

« Tout le monde est sur le pont. Nous repartons traiter les routes au plus près de l’arrivée des événements. Hier, à la mi-journée, il nous restait 900 tonnes de sel au centre Cofiroute de Blois. Nous avons de quoi faire pour ce week-end. »
La ville de Blois a déclenché son plan de viabilité hivernale jusqu’à lundi 21 janvier, 7 h 30. Avec l’achat en 2012 d’un camion équipé d’une lame de déneigement et d’une saleuse qui viennent s’ajouter aux trois saleuses acquises en 2010 et de la lame acquise en 2011, la Ville est parée.
Selon le règlement de voirie en vigueur, chaque propriétaire doit assurer le déneigement des trottoirs en rive de sa propriété, la collectivité interviendra donc sur les trottoirs longeant le patrimoine communal, mais ce sera aux riverains de déneiger devant chez eux.
Cette nuit, des chutes de neige sont prévues sur le département. La prudence est de mise pour les automobilistes comme pour les piétons.

Source : La Nouvelle République

Lien Permanent pour cet article : http://www.meteo-centre.fr/blog/le-traitement-des-routes-est-le-travail-des-saleuses-blois/