Après une semaine très chaude, le temps va devenir de plus en plus instable ce weekend…

Evolution de la situation

Une goutte froide positionnée sur l’Espagne va petit à petit remonter sur le pays. Ainsi, un temps instable va se manifester sur nos régions à partir de ce samedi.

Après une matinée de samedi très calme, le temps va devenir de plus en plus instable au fil de l’après midi. Les premières averses orageuses (isolées) pourraient se former entre la fin d’après midi et le début de soirée sur l’extrême Sud du Berry et l’Allier. Dans le courant de la soirée, plusieurs cellules orageuses pourraient se former et être localement modérées à fortes sur le Berry, l’Allier et la Nièvre. Ces orages pourraient être localement stationnaires et apportés des lames d’eau conséquentes, de fortes rafales de vent et de la grêle. Le risque orageux restera bien présent tout au long de la soirée notamment sur le Cher, l’Indre, l’Allier et la Nièvre. Ces orages pourraient remonter petit à petit vers le Nord. Ainsi, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, le Loiret et l’Yonne présentent un risque orageux faible à modéré. Seul le département de l’Eure-et-Loir présente un risque d’averses très faible et un risque orageux quasi nul.

A noter que tout le monde ne sera pas forcément concerné par ces orages dans nos régions ! Ils resteront assez localisés : ainsi, par exemple, la commune d’Issoudun pourrait avoir un orage alors que celle de Reuilly resterait au sec !

Dans la nuit de samedi à dimanche, le temps serait encore un peu instable avec d’ici ou là quelques petites averses possibles (potentiellement orageuses).

Pour notre dimanche, quelques averses (localement orageuses) pourraient se manifester dès la matinée mais elles seront très localisées. C’est véritablement dans le courant de la journée et notamment dans l’après midi que de nombreuses averses orageuses devaient se former sur la plupart de nos départements. Des orages modérés à localement forts seront possibles. On pourra observer de bonnes rafales de vent et de la grêle localement sous les plus fortes cellules. Encore une fois, tout le monde ne sera pas forcément concerné !

Restez informés via nos bulletins de vigilances et nos réseaux sociaux !