Fortes chaleurs : comment réagit le 3e âge ? Indre 19 Août 2009

Advertisements

Cette semaine, les températures ont atteint des sommets. Comment les personnes âgées sont-elles prises en charge ?

Ces derniers jours, la chaleur s’est fait ressentir. Les premières cibles de ces fortes températures restent les personnes âgées. Les organismes chargés de prendre soin de nos aînés ont donc mis en place des plans de prévention afin d’éviter les phénomènes de déshydratation.

Exemple au foyer-résidence Saint-Jean. Là, le personnel s’organise pour lutter contre la chaleur. « Dès le matin, nous fermons les volets et les fenêtres pour garder un maximum de fraîcheur. Nous rendons régulièrement visite aux résidants dans leur appartement pour les inciter à boire et à s’humidifier le visage », indique Isabelle Conte, aide soignante.

Hier, les résidants ont été prévenus. Ils ne doivent pas sortir aux heures les plus chaudes. « Je n’hésite pas à moduler les horaires du personnel. Ils finissent le travail à 21 h pour permettre aux personnes âgées de profiter de la fraîcheur du soir, raconte Martine Bergerioux, responsable de l’établissement. Nous ne pouvons pas installer de climatisation dans la salle à manger mais nous avons mis en place des ventilateurs. Nous incitons les résidants à boire, ce qui n’est d’ailleurs pas toujours facile. Car à partir d’un certain âge, la sensation de soif disparaît. »

Généralement, les personnes âgées ne se rendent pas compte qu’il fait chaud. C’est ce qu’affirme Danièle Vincent, directrice de la maison de retraite La Charmée. « Ils supportent bien la chaleur. C’est pour cette raison que les risques de malaise sont plus importants. Dans notre établissement, nous avons une salle climatisée mais les personnes n’aiment pas y aller car ils y ont vite froid. » Les menus sont également adaptés à la température. Manger des aliments contenant de l’eau et boire des boissons parfumées permettent aux doyens de s’hydrater sans que ce soit ressenti comme une obligation. Certaines personnes ont pris conscience de la nécessité d’être vigilant face à ces pics de chaleur.

« Je sais qu’il faut beaucoup boire entre les repas. C’est important surtout que depuis 1976 le soleil est plus virulent », explique Mme Dormant, 87 ans. Bien que le plan canicule ne soit pas déclenché, la vigilance est de mise en ce qui concerne le troisième âge.

Source : La Nouvelle République

Lien Permanent pour cet article : https://www.meteo-centre.fr/blog/fortes-chaleurs-comment-reagit-le-3e-age-indre-19-aout-2009/