VERS UN NET REFROIDISSEMENT APRES LA MI-MARS AVEC UN RISQUE DE GEL…

Advertisements

VERS UN NET REFROIDISSEMENT APRES LA MI-MARS AVEC UN RISQUE DE GEL…

Après un intermède « plus doux » à la faveur d’un flux océanique perturbé, un net refroidissement s’opérera après la mi-mars avec le retour d’une sensation nettement plus hivernale. Le risque de fortes gelées restera à surveiller…

Copyright : Association Météo Centre.

Mise en place d’un flux continental froid ces prochains jours…

Un puissant anticyclone s’érigera sur l’Atlantique en remontant jusqu’à l’Islande voire jusqu’au Nord de l’Europe et se centrera sur l’Ouest des Iles Britanniques. La France se retrouvera alors sous l’influence d’un flux continental (secteurs Nord à Nord-Est) avec un temps nettement plus froid. Dans le même temps, des anomalies dépressionnaires glisseront du Nord-Est vers le Sud de l’Europe en s’isolant vers la Méditerranée. Cela favorisera un « appel » d’air froid sur notre pays.

Evolution des centres d’action sur l’Europe du 14 au 21 mars 2021 via le modèle ECMWF / Pivotal Weather (simulation 12z du 14 mars 2020). L = Low Pressure = Basses Pressions = Dépressions / H = High Pressure = Hautes Pressions = Anticyclones.

En lien avec les anomalies dépressionnaires plongeant vers la Méditerranée, de l’instabilité pourrait se manifester sur une large partie Est et Sud du territoire principalement et engendrer des giboulées de grésil et de neige à basse altitude. En bordure de l’anticyclone, l’extrême Ouest/Nord-Ouest du pays serait un peu plus protégé mais la dominante resterait nuageuse. On surveillera d’éventuels retours d’Est entre les 19 et 21 mars en lien avec une potentielle dépression centrée sur le Golfe de Gênes et apportant des conditions instables avec de la neige à basse altitude (à préciser). Il neigera abondamment sur tous nos massifs (notamment le Jura, les Vosges et les Alpesplusieurs dizaines de centimètres sont attendus dès 1000/1200m d’altitude (un peu moins en-dessous)).

Evolution des précipitations (violet = neige, bleu/vert/jaune = pluie) sur l’Europe entre les 15 et 21 mars 2021 (copyright : run 00z du 14/03/2021 du modèle ECMWF via WXCharts).

Avec l’orientation du flux aux secteurs Nord à Nord-Est, une masse d’air froid en provenance du Nord / Nord-Est de l’Europe s’infiltrera sur la France. Les températures passeront largement sous les normales de saison (plusieurs degrés sous les normes) sans pour autant parler de vague de froid majeure (froid tardif classique en mars)…

Anomalies de température à 850 hPa soit environ 1500m d’altitude entre les 14 et 21 mars 2021 (copyright : run 0z du 14 mars 2021 des ensembles du modèle ECMWF via Tropical Tidbits). Anomalies chaudes = orange/rouge et anomalies froides = bleu/violet.

Risque de gel se généralisant au fil des jours…

Les températures poursuivront leur baisse tout au long de la semaine à venir (15 au 21 mars) avec un risque de gel grandissant au fil des jours. Les gelées se cantonneront à l’Est de la France dans un premier temps avant de gagner une très large partie du territoire dont notre région Centre-Val de Loire dans un deuxième temps. On surveillera l’intensité de ces potentielles gelées. Par endroits, elles pourraient être marquées notamment pour le week-end du 20 et 21 mars et mettre à mal la végétation déjà bien en avance sur certaines régions…

Estimation des températures minimales prévues entre les 15 et 21 mars 2021 (copyright : run 12z du 14 mars 2021 du modèle GFS via Meteologix). Cliquer sur l’animation ci-dessous pour l’agrandir.

Les valeurs maximales se montreraient également bien fraîches et ne dépasseraient plus la barre des +10°C sur une grande partie Est de la France dès les 17/18 mars (+5°C à +10°C le plus souvent).

Froid durable ou temporaire ?

La tendance reste encore fragile à ce jour pour la dernière décade de mars. Deux scénarios ressortent : soit l’instabilité se décalerait progressivement vers l’Est de l’Europe et les températures regagneraient quelques degrés avec un temps plus sec mais restant frais pour la saison (scénario dominant), soit l’instabilité reculerait avec un temps nettement plus doux (scénario minoritaire). Dans tous les cas, l’instabilité semblerait reculer au fil des jours selon la plupart des modèles. Cela demandera confirmation dans les jours à venir.

Nos prévisionnistes surveillent l’évolution de la situation.

Bonne semaine à toutes et à tous et prenez soin de vous !

N’hésitez pas à consulter régulièrement nos bulletins de risques météorologiques !

Restez informés : www.meteo-centre.fr.

Lien Permanent pour cet article : https://www.meteo-centre.fr/blog/vers-un-net-refroidissement-apres-la-mi-mars-avec-un-risque-de-gel/

1 ping

  1. […] VERS UN NET REFROIDISSEMENT APRES LA MI-MARS AVEC UN RISQUE DE GEL… […]

Les commentaires sont désactivés.